Lise, Guillaume, Rose et Gustave dans le coeur de Mornant

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pensais de Mornant dans le précédent article, du charme de ses rues aux rencontres humaines complètement dingues. Voilà encore de quoi confirmer mes dires. Nous partagions la même école, puis quelques verres, des soirées, des 14 juillet au clos Fournerau, et maintenant une belle amitié. Honoré d’avoir figé votre lumière interne sur ces quelques images, vous rayonnez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *